La CIIE, où l’histoire qui va de l’avant

更多精采内容请下载官方APP: 苹果(iPhone)

Li Zheng

Des journalistes visitent le pavillon de la Chine à la CIIE, le 5 novembre. (Weng Qiyu / Le Quotidien du Peuple)

La première Exposition internationale des importations de Chine (China International Import Expo, CIIE) a ouvert ses portes. Une exposition d’ampleur nationale d’environ 30 000 mètres carrés, comprenant 71 stands de 82 pays et 3 organisations internationales, plus de 3 600 entreprises exposantes, plus de 200 entreprises du classement Fortune 500 ou leaders mondiaux de leur secteur et plus de 100 nouveaux produits et technologies présentés… à Shanghai, c’est une Chine plus ouverte qui travaille avec le monde pour construire un avenir meilleur.

Dans le contexte international actuel de protectionnisme commercial et d’anti-mondialisation, la première CIIE est devenue une valeur ajoutée de l’époque. « Elle reflète la position constante de la Chine, qui est de soutenir le système commercial multilatéral et promouvoir le développement du libre-échange. Il s’agit d’une action concrète de la Chine visant à promouvoir la construction d’une économie mondiale ouverte et à soutenir la mondialisation économique », a déclaré le Président Xi Jinping dans son discours liminaire. La volonté d’élargir l’ouverture de la Chine montre toute la responsabilité de la Chine dans la défense du libre-échange. La présidente du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, a quant à elle souligné que l’expansion et l’ouverture de la Chine « ajoutent de la certitude et de l’espoir au monde d’aujourd’hui ». À cet égard, la première CIIE n’est pas une exposition ordinaire, mais une annonce politique majeure et une action qui témoigne de l’initiative prise par la Chine d’ouvrir le marché.

La mondialisation économique est une tendance générale. Dans le commerce mondial actuel, la division du travail « à l’intérieur du produit » a progressivement remplacé la division du travail « de produit à produit ». Dans le passé, la mondialisation du commerce des produits de base était le modèle dominant. Aujourd’hui, la mondialisation du processus de production est devenue une pratique courante. Dans le cas d’un smartphone, ses puces, appareils photo, écrans et autres composants peuvent être produits dans différents pays. On peut dire que la mondialisation du processus de production a rapproché les économies. Si les pays suppriment les barrières et élargissent leur ouverture, les portes du commerce et de l’économie internationales leur seront grandes ouvertes. Mais s’ils sont isolés et fermés, le commerce international connaîtra stagnation et ruine et l’économie mondiale ne se développera pas sainement.

Laissons le monde venir en Chine, et laissons la Chine aller vers le monde. La CIIE ouvre une fenêtre pour regarder la Chine et le monde. Depuis son adhésion à l’Organisation mondiale du commerce, la Chine s’est profondément intégrée à l’économie mondiale et est devenue un partenaire commercial majeur de plus de 120 pays et régions. Aujourd’hui, la Chine est devenue l’un des plus importants marchés du monde et le deuxième importateur mondial du commerce mondial de biens depuis neuf années consécutives. Au cours des 15 prochaines années, la Chine devrait importer 30 000 milliards de dollars de marchandises. Son marché à très grande échelle de plus de 1,3 milliard de personnes offrira aux autres pays de vastes opportunités de marché, d’investissement et de développement. Profiter de la possibilité d’organiser une exposition sur les importations et de promouvoir une vaste ouverture sur le monde extérieur rapportera un dividende considérable pour le développement de grande qualité de l’économie chinoise, mais aidera également les gens de tous les pays à tirer parti du développement du « trains express » et de l’« auto-stop » de la Chine.

A Shanghai, la Chine a annoncé cinq mesures concrètes pour élargir son ouverture : développer son potentiel d’importation, continuer à assouplir l’accès aux marchés, créer un climat d’affaires de classe mondiale, construire un nouveau haut lieu de l’ouverture et promouvoir le développement en profondeur de la coopération multilatérale et bilatérale. Chaque initiative a une pertinence réaliste forte et des mécanismes de mise en œuvre spécifiques, qui reflètent l’efficacité et l’action pragmatique de la Chine. Ces mesures sont une illustration de la promesse que « la porte de l’ouverture de la Chine ne sera jamais fermée et qu’elle sera ouverte toujours plus grande », et reflètent également l’idée de promotion d’un nouveau modèle d’ouverture et de gagnant-gagnant.