A Beijing, la construction de sites des Jeux olympiques d’hiver 2022 reprend comme prévu

更多精采内容请下载官方APP: 苹果(iPhone)安卓(Android) APK下載

A Beijing, la construction de sites des Jeux olympiques d’hiver 2022 reprend comme prévu

Ji Fang et Wang Liang, journalistes du Quotidien du Peuple

En Chine, les travaux de construction se poursuivent comme prévu malgré la lutte contre l’épidémie de COVID-19. Beijing a repris la construction de sites des Jeux olympiques d’hiver de façon ordonnée dans l’objectif de respecter le calendrier prévu des projets de construction. À l’heure actuelle, 15 projets sont retournés à la normale, y compris l’Anneau national de patinage de vitesse, le Centre national de natation de Beijing, le Centre national de ski alpin, le village olympiques d’hiver et le centre des médias en montagne.

Les travaux de construction reprennent à condition de bien prévenir et contrôler l’épidémie. En fait, dès le début de l’épidémie, les trois zones de compétition de JO d’hiver de Beijing ont rapidement élaboré des dossiers de prévention et de contrôle. Les chantiers ont été mis en quarantaine dès le premier temps. On y effectuait la désinfection régulière, la prise de température, le signalement quotidien, le confinement des dortoirs et la prise des repas aux horaires décalés.

Au Centre national de ski alpin, des ouvriers portent le masque et travaillent sur les chantiers. Ils ont fini la construction d’une piste couverte de neige glacée de 600 mètres. Le ski alpin pose des critères strictes sur la dureté de la piste, ce qui siginifient que la fabrication et la compression de neige doivent s’effectuer avec précision. Pour bien construire cette piste, l’équipe n’a pris que 2 jours de congés pour la fête du printemps. Malgré le froid rigoureux, les ouvriers sont tous retournés au chantier de Xiaotuoshan. L’équipe collecte aussi des données sur la température, le soleil et la vitesse du vent, qui seront utiles aux matchs à venir.

Dans la Parc industriel Shougang, le comité d’organisation des JO d’hiver de Beijing commencer leur travail en portant tous des masques. La prise de température est obligatoire à l’entrée du parc et des bâtiments. Les zones de travail sont désinfectées et aérées régulièrement. Le restaurant amènent les repas aux employés pour éviter les regroupements. D’ici, la préparation des JO d’hiver reprend.

Le 17 février, une téléconférence a été tenue dans l’amphithéâtre du bâtiment de conférence du comité d’organisation des JO d’hiver de Beijing. Les responsables du comité ont échangé avec les responsables du Comité international olympique (CIO) au sujet de la préparation des JO d’hiver 2022. En ce lieu, les appels téléphoniques et les téléconférences sont devenus les principaux moyens de travail.

« A ce moment spécial de lutter contre l’épidémie, nous faisons avancer la préparation des JO d’hiver de Beijing 2022 par les téléconférences. Le CIO nous soutien beaucoup pour ce mode de travail ». A dit Zhang Jiandong, maire adjoint de Beijing et vice-président exécutif du comité d’organisation des Jeux Olympiques d’hiver de Beijing.

Juan Antonio Samaranch, vice-président du CIO, a salué les mesures décisives et efficaces prises par la Chine. A l’entendre, le CIO se tient fermement aux côtés du comité d’organisation des Jeux Olympiques d’hiver de Beijing. « Je suis fier de l’efficacité et de la détermination de la Chine. Et je suis sûr que la Chine pourra remporter très vite la victoire dans cette bataille. »

L’Anneau national de patinage de vitesse, un site symbolique des JO d’hiver de Beijing 2022, est achevée dans l’après-midi du 31 décembre 2019. Photo par He Yong, journaliste du Quotidien du Peuple