“La Chine a fait preuve de la capacité incroyable d’action collective et de l’esprit de coopération.”

更多精采内容请下载官方APP: 苹果(iPhone)

La Chine a fait preuve de la capacité incroyable d’action collective et de l’esprit de coopération.”

Le 25 février, Bruce Aylward, conseiller supérieur du Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et chef de la mission d’observation internationale du coronavirus en Chine a organisé une conférence de presse au siège de l’OMS à Genève pour présenter le bilan de la mission conjointe OMS-Chine sur la pneumonie causée par le nouveau coronavirus, partager l’expérience de la Chine dans la lutte contre l’épidémie et formuler des suggestions de prévention et de contrôle au monde. M.Aylward a fait l’éloge des mesures de prévention pragmatiques et flexibles à grande échelle que la Chine a prises. Pour lui, ces mesures ont non seulement permis une baisse considérable de nouveau cas de contamination, mais ont aussi gagné du temps précieux pour la prévention et le contrôle actifs du monde par fournir de l’expérience qui peut inspirer le monde.

Selon des informations, la mission conjointe OMS – Chine est composée de 25 experts étrangers et chinois. En 9 jours, ils ont effectué un voyage d’étude de neuf jours sur le terrain en Chine à Beijing et dans les provinces du Guangdong, du Sichuan et du Hubei, afin de connaître en profondeur la situation de l’épidémie en Chine et dans les provinces concernées, les mesures de prévention et de contrôle, les soins médicaux apportés, la prévention et le contrôle au niveau communautaire (dans les zones rurales) et la recherche scientifiques pour résoudre des problèmes spécifiques. Le rapport d’études élaboré sera soumis au gouvernement chinois et à l’OMS.

Lors de la conférence de presse, M.Aylward a dit que la lutte contre l’épidémie en Chine a obtenu les résultats extraordinaires. Le nombre de nouveau cas de contamination et le pourcentage des cas graves ont largement baissé. Les efforts de la Chine ont permis d’éviter, ou au moins de reporter des centaines de milliers de cas de Covid-19. Avec les tableaux de données sur l’épidémie en Chine, M.Aylward a fait l’analyse: selon la tendance épidémiologique générale, après l’éclatement de l’épidémie de COVID-19, le nombre de cas de contamination connaîtra une période de hausse rapide. Selon l’avis unanime des experts, les mesures efficaces prises par la Chine ont évidemment changé le cours de “propagation” de l’épidémie de COVID-19. Il a ajouté que chaque “déviation” du cours des données sur l’épidémie résulte des décisions résolues et de la réponse scientifique du gouvernement chinois.

M.Aylward a partagé de bonnes pratiques de la lutte contre l’épidémie de la Chine, et notamment la mobilisation collective et la prévention et le contrôle scientifiques. Selon lui, la grande capacité de mobilisation et d’action de la Chine, la mentalité de la population qui place avant tout l’intérêt général, l’esprit de sacrifice et l’optimisme sont extrêmement précieux car ils ont réuni des conditions en faveur de la mise en œuvre efficace des mesures de prévention et de contrôle. En ce qui concerne la prévention et le contrôle scientifique, les technologies dont Chine se sert comme le Big data, l’intelligence artificielle et le 5G, la création des cliniques pour traiter la fièvre, les téléconsultations en ligne et la mise en place d’un “code QR de santé” pour suivre l’état de santé des habitants sont pratiques et efficaces.

Lors de la conférence de presse à Genève, M.Aylward a partagé quelques détails qu’il avait observés en Chine: le personnel de santé et des employés en première ligne de défense contre l’épidémie ont déployé tous les efforts et ils étaient tellement fatigués que certains employés se sont endormis lors de la conversation avec des membres de la mission conjointe. Des équipes médicales d’autres provinces chinoises sont arrivées pour aider le Hubei avec des équipements de protection personnels et des équipements médicaux et ils ont même pris en charge l’ensemble de l’hôpital, ce qui est totalement inimaginable dans d’autres pays.

Les rues de Wuhan étaient vides. Mais derrière chaque fenêtre, des citoyens agissent dans une coordination parfaite pour lutter contre l’épidémie. La Chine a fait preuve de la capacité incroyable d’action collective et de l’esprit de coopération.”M.Aylward a vu que chaque personne a été mobilisée, comme s’il s’agissait d’une bataille contre le virus, dans laquelle chacun a exercé des responsabilités communes contre la propagation du virus.

Selon les modèles de données fournies par certains experts de l’OMS, les mesures prises par la Chine pour limiter la circulation de personnes ont retardé de 2 ou 3 jours la vitesse de propagation de l’épidémie en Chine, et ont retardé de 2 ou 3 semaines la vitesse de propagation de l’épidémie à l’extérieur de la Chine.

Aujourd’hui, de nombreuses villes du monde sont frappes par l’épidémie de COVID-19. Selon M.Aylward, nous devons y réagir extrêmement vite pour éviter que l’épidémie ne devienne une pandémie mondiale. La prévention et le contrôle en Chine montrent qu’avec des mesures rigoureuses, l’épidémie peut être endiguée. M.Aylward a formulé des recommandations spécifiques en tenant compte de l’évolution de l’épidémie dans chaque pays, y compris l’évaluation scientifique des risques potentiels, la préparation à l’avance des lits aux hôpitaux, les installations d’isolement, les unités de soins intensifs, les laboratoires de test, la formation du personnel pour qu’il réagisse rapidement, l’attention accordée à la diffusion des informations, l’appel lancé au public pour qu’il coopère, le renforcement d’échanges avec la Chine afin de s’inspirer de bonnes pratiques, etc.

Lors d’une conférence de presse régulière de l’OMS à Genève récemment, selon le Directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, la mission conjointe est d’avis que les mesures de prévention et de contrôle de Chine ont évité un grand nombre de cas de contamination. L’épidémie a atteint son pic en Chine et n’est pas encore au stade d’une pandémie. Cela “apporte la confiance pour lutter contre l’épidémie” à tous les pays.

Zhang Penghui, journaliste du Quotidien du Peuple